Du feu de l’enfer de Cédric SIRE

Cédric SIRE

Depuis longtemps, je voulais lire un des livres de Cédric SIRE, pour de multiples raisons. Déjà parce que c’est un auteur talentueux (tous les avis sont unanimes), ensuite parce que c’est un auteur français et vous savez que je ne lis presque quasiment que des productions cocoricos, enfin parce qu’il aime le metal (un des thèmes du blog qui nous rassemble)!

Par manque de place dans ma bibliothèque, je lis désormais la plupart de mes livres sur liseuse. Je n’achète que des livres en salon si j’ai la possibilité de les faire dédicacer, ça rajoute une valeur sentimentale à l’histoire. J’ai cherché Vindicta, son dernier roman, mais il n’est pas disponible en format numérique. Mon choix s’est donc porté sur Du feu de l’enfer, sorti en mars 2017 aux éditions Presses de la cité pour sa version brochée.

4ème de couverture : Manon maquille les cadavres, Ariel maquille les voitures. Elle est thanatopractrice, il est délinquant. Ils sont frère et sœur. Un jour, l’une des combines d’Ariel tourne mal et Manon se retrouve complice malgré elle. Lorsque les assassinats les plus sordides s’accumulent autour d’eux, traçant un jeu de piste sanglant vers une secte satanique, le capitaine Raynal s’intéresse à leur cas. Commence alors une traque qui brouillera les limites entre alliés et prédateurs et mettra à l’épreuve les liens du sang.

Honnêtement, j’ai dévoré ce livre ! L’histoire démarre sur les chapeaux de roue et l’écriture de l’auteur nous maintient en alerte constamment. Pas de chichis ni tralalas, Cédric SIRE nous conduit directement dans le feu de l’action (ou plutôt de l’enfer).

Tout commence par la visite désespérée d’Ariel à sa sœur, Manon. Bien que frère et sœur, tout les oppose ; Manon est droite dans ses bottes et très investie dans son travail, Ariel est un délinquant et bien plus actif dans ses petits délits que la recherche d’un emploi. Il vient de se faire larguer et demande à sa sœur l’hospitalité pour la nuit, au moins. Au petit matin, le voisin de Manon est retrouvé mort dans son appartement, tout porte à croire que le jeune homme s’est suicidé. L’intervention de la police met très mal à l’aise Ariel. Aurait-il quelque chose à cacher ? Il se sent suivi, pourquoi ? Par qui ? Malgré lui, il va entraîner Manon vers de bien sombres chemins…

Si, comme moi, vous pensiez que les récits de Cédric SIRE étaient particulièrement horribles et difficiles à lire, revenez sur vos aprioris car je dois reconnaître que je me suis trompée sur toute la ligne. J’ai été totalement envoûtée par cette histoire où se mêlent polar, fantastique et ésotérisme. C’est un des meilleurs livres que j’ai lu depuis le début de l’année et je vais bien vite rattraper mon retard et trouver de la place dans ma bibliothèque pour ranger les livres que je ne pourrais obtenir en version numérique.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s