PIRIAC et son caillou mystérieux de Rémi Devallière

Je poursuis mes lectures de romans acquis au Salon du Livre de Paris 2019. Au détour de mon chemin, mon regard s’est porté sur le stand des éditions Alain Bargain, 100% bretonne. J’ai ainsi pu discuter avec un auteur, Rémi Devallière, et j’ai tout de suite su que j’allais aimer ses livres. Parmi ses 7 ouvrages, j’ai choisi Piriac et son caillou mystérieux. 

4ème de couverture : Eté 1991 : deux jeunes plongeurs sont retrouvés morts dans l’ancien Fort carré de Dumet, petite île inhabitée face à Piriac-sur-Mer. Bien que l’enquête initiale ait conclu à un accident de plongée, la tante des victimes, certaine qu’il s’agit d’un meurtre, sollicite le commissaire Anconi. Force est de reconnaître que ses arguments, bien que faibles, suscitent la curiosité du policier, à commencer par le refus de leur chien Thésée de quitter les lieux. Anconi, intrigué, débarque donc dans cette cité de caractère et son mystérieux caillou. Malgré l’aide des Piriacais, le commissaire connaîtra bien des hauts et des bas dans cette enquête devenue très cosmopolite.

Le commissaire Anconi, originaire de Marseille, marié à une Hollandaise, travaillant au 36 quai des orfèvres de Paris, s’installe donc en Bretagne pour mener son enquête. Peu convaincu par les arguments avancés par la tante des victimes et amie de son épouse, il va quand même tenter de découvrir si la cause du décès est bien accidentelle.

C’est quand même bien plus simple de décortiquer une crevette que résoudre cette affaire !! Mais n’est pas flic au 36 qui veut, et le commissaire Anconi mettra tout en œuvre pour faire éclater la vérité.

J’ai apprécié ce roman qui propose une intrigue rythmée, originale, très bien ficelée et drôle. Le style d’écriture est fluide et le commissaire Anconi, bien que ce soit notre première rencontre, m’a paru attachant. J’ai trouvé les références historiques intéressantes et les descriptions géographiques assez fidèles (j’ai vérifié sur internet !). En avançant dans l’enquête, on pourrait presque sentir l’odeur d’iode, entendre le bruit du ressac et le cri des goélands.

Cette lecture a été, pour moi, une belle découverte et un prolongement idéal de mes vacances. J’y retournerai certainement car comme on dit, la Bretagne, ça vous gagne !

Retrouvez tous les romans des éditions Alain Bargain et notamment ceux de Rémi Devallière sur http://www.editionsalainbargain.fr  ou http://www.devalliere.wixsite.com

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s