LA POETIQUE DES FLAMMES de F. de LANCELOT

Pour ce nouveau retour de lecture, je ne pouvais pas mieux trouver que ce livre, totalement raccord avec les thèmes abordés par Satan bouche un coin ! C’est en lisant des échanges sur un groupe de lecture spécialisé sur le metal, que j’ai eu envie de le découvrir.

Je vous présente donc La poétique des flammes, de Fenriz de Lancelot, paru en avril 2019 chez LDG Editions.

4ème de couverture : A ceux que la distorsion d’une guitare fait vibrer, à ceux qui sont familiers des blast beats, à ceux qu’un chant crié n’effraie pas, ce roman leur parlera. Quant au reste de l’humanité, voici une porte d’entrée pour un monde plus fin et profond qu’il veut bien le laisser paraître.

Ninon est une jeune étudiante et vit à Toulouse. Elle cherche un thème pour la thèse qu’elle doit présenter dans le cadre de son Master. Elle fréquente Nick, guitariste de Aorasie – groupe de black metal. Elle ne connaît pas du tout cet univers et pourtant elle va décider qu’il sera le cœur de sa thèse, malgré les avis contraires de ses professeurs.

C’est donc au travers de son regard de néophyte que l’histoire du groupe Aorasie nous est racontée. Elle y décrit le parcours de ce groupe qui doit se battre pour se faire connaître, la personnalité de ses membres et aussi son intégration dans la communauté des metalleux. Grâce à Ninon, c’est un peu comme si vous étiez invités dans les coulisses de la vie d’un groupe. L’envers du décor n’est pas aussi rose que l’on croit et cette histoire nous ouvre les yeux sur le monde de la musique. Je pense que cela doit s’appliquer quel que soit le genre musical. La gloire n’arrive pas du jour au lendemain, c’est un long parcours du combattant. L’auteur n’a pas du trop avoir à broder car, en tant que musicien, c’est un milieu dont il connaît parfaitement les codes.

Il ne s’agit pas d’un documentaire mais bel et bien d’un roman. J’ai beaucoup aimé la manière dont le sujet était présenté. Chaque personnage a un rôle important et son histoire est très bien mise en valeur. On s’attache à chacun d’eux, même si certains sont plus borderline que d’autres. L’écriture est agréable et détaillée, ce qui nous permet de ressentir les différentes atmosphères évoquées dans ce livre. On trouve également, et c’est très plaisant, des poèmes et textes de chansons calligraphiés par Le Scriptorium de Cassiodore ainsi que des illustrations réalisées par NETHER.

Donc, si vous voulez sortir un peu de votre genre de lectures habituel et vous immerger dans le monde de la musique metal, que vous soyez amateur ou non, je vous conseille La poétique des flammes.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s