L’ÉCARLATE DE VENISE de Maria Luisa MINARELLI

Pour cette lecture, j’ai fait une entorse à mes habitudes de lecture, à savoir des auteurs français, mais j’avais envie de voyager mais surtout de changer d’époque. Mon choix s’est porté sur un roman de Maria Luisa MINARELLI, journaliste et auteure italienne. Cette passionnée d’histoire nous transporte à Venise en 1752 dans son roman L’écarlate de Venise. Il s’agit du 1er tome de la série des Mystères de Venise, paru aux éditions Amazoncrossing en février 2018.

4ème de couverture : Venise, 1752. Par une glaciale nuit de décembre, un homme est retrouvé étranglé dans une ruelle. Il est la première victime d’une série de meurtres auxquels Marco Pisani, haut magistrat de la République de Venise, se trouve mêlé. Idéaliste et passionné, Pisani est un précurseur des Lumières qui a compris depuis longtemps que ce qui est légal n’est pas toujours juste. Amoureux de sa ville, il la voit avec tristesse sombrer dans la décadence. Ses enquêtes ne font que renforcer ce sentiment en levant définitivement le voile sur la part d’ombre d’une société en proie aux conflits familiaux, aux rumeurs destructrices et au vice. Aidé de son ami avocat Zen, de Nani le gondolier sans scrupule et de la belle et indépendante Chiara, Pisani mène l’enquête sans relâche, des chantiers de l’Arsenal aux prisons du palais des Doges, en passant par les maisons de jeux et les palais de la noblesse… Jusqu’à découvrir la vérité, aussi amère que surprenante.

Ce voyage dans le temps nous fait découvrir Venise au XVIIIe siècle. Un meurtre vient d’être commis et le pauvre homme qui découvre le corps sans vie est désigné coupable par les sbires. Marco Pisani, advocateur (sorte de procureur), n’est pas convaincu de sa culpabilité et va mener une enquête minutieuse avec l’aide de son gondolfier et de son ami avocat. On va alors découvrir, au travers de ce récit, les us et coutumes de la vie à cette époque. Ce roman nous permet également de connaître le système policier et judiciaire de cette époque.

L’histoire est très bien ficelée et je me suis prise d’affection pour les personnages. C’est une enquête originale, dépaysante et une belle visite de Venise qui, au fond, a très peu changé depuis.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s