SATAN SUPERSTAR de ANNE LEGRAVERAND

Pour ce retour de lecture, je suis totalement sortie de mon univers polar/thriller et j’avoue que ce n’était pas pour me déplaire. Je vous propose donc de découvrir Satan Superstar, roman écrit par Anne LEGRAVERAND et paru dans la collection Le Parc.

4ème de couverture : Ça ne va pas, je crois que ça ne va pas du tout. Ça me prend là, vous savez, juste là. Vous savez ce petit truc qu’on a dans la gorge qui donne envie de pleurer. C’est douloureux. Comme une méchante nausée. Je suffoque, je pleure. À longueur de temps. C’est un flot inarrêtable. Je suis pas un pleurnichard, c’est pas mon genre, mais là ça va mal, très mal. C’est trop inhabituel pour être toléré. Certains savent pleurer. Je ne sais ni souffrir ni pleurer. Il faut m’aider, vous devez m’aider, là! Maintenant. J’ai besoin de vous. Vous ne pouvez pas me laisser comme ça. Je ne devrais pas être ici. J’y suis pourtant. À contrecœur, à contre-courant. Ce n’est pas normal, tout partait si bien. Vous m’auriez vu, mais vous m’auriez vu. J’ai été un autre homme, un de ceux qui ne pleurent jamais.

Imaginez que vous êtes l’assistant d’un psychologue et que vous avez l’occasion d’assister à la thérapie d’un patient. C’est l’univers de Satan Superstar. Attention, je vous arrête tout de suite si vous pensez qu’il s’agit d’un livre sur la psychologie, il y en a effectivement mais Freud et compagnie restent bien sagement, muets, à leur place. Michel Broc nous raconte sa vie, ses expériences et ses émotions. Issu d’une famille un peu spéciale, il n’était pas le cadeau rêvé pour ce couple qui ne devait durer qu’un soir. Le pauvre Michel n’est désiré nulle part mais, convaincu qu’il peut être utile à sa façon, il décide de devenir prêtre. Ne sachant pas trop quel poste lui confier, la direction du séminaire lui confie une mission de la plus haute importance : Michel sera exorciste…Certains choisissent de résoudre leurs problèmes seuls, avec l’aide d’un praticien ou encore de se tourner vers la foi et Michel raconte comment il guérit (ou pas) avec toute sa bonne volonté les maux de ceux qui le sollicitent.

Au programme de ce roman « ésotérique », on trouve un savant mélange d’humour noir, de satire, et une pincée de glauque. Comme je le disais en début de chronique, ce type de roman sort totalement de mon univers. Bien qu’un peu sceptique au début, je dois l’avouer, je me suis très vite laisser happer dans cette histoire. C’est drôle, parfois grinçant, mais un vrai plaisir de lecture. L’écriture est agréable et on ne s’ennuie pas un seul instant. Michel Broc est-il en proie à la folie ou possession ? Ou est-ce le monde qui ne tourne pas rond ? Pour le savoir, il faut lire Satan Superstar…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s